« Comme d’habitude » vous allez me dire. Oui, comme d’habitude, j’ai du mal à rattraper mon retard sur mon blog. Donc au lieu de vous raconter tout ce qui s’est passé en Thaïlande (en 1 mois et demi, il s’en est passé des choses, donc c’est long à raconter), je vais vous faire une petite mise à jour sur mon voyage, pour vous dire où j’en suis et quels changements j’ai prévu.

Tout d’abord, je suis arrivé au Laos fin Mai, pour passer quelques jours à Vientiane. Capitale du Laos à taille humaine, que l’on peut « visiter » à pieds. Le rythme est doux, on peut passer à côté de tuktuks sans qu’ils tentent de vous emmener quelque part, et ça, par rapport à la Thaïlande, c’est déjà un grand changement (pour moi tout du moins). Ici, le tourisme est un peu moins développé qu’en Thaïlande et plus tranquille, et c’est tant mieux! Bon, c’est aussi la basse saison donc ça aide.
D’ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le Laos demande plus de budget que la Thaïlande! Là où l’on pouvait manger pour 40 Bahts le plat à Bangkok dans un petit stand (comprendre « bouiboui »), soit 10000 kips ici (1 euro en France), on a 1 crêpe ou juste un bout de poulet ici. Et niveau logement, j’ai un peu relâché ma « recherche acharnée de chambre pas chère », dans le sens où je ne vais pas chercher à économiser environ un euro en cherchant dans une dizaine de guesthouses quand les prix sont les mêmes à 50 cents près. Donc je ne sais pas quels sont les plus bas prix, mais les « standards » en basse saison, pour une chambre correcte, semblent être aux alentours de 50000 kips à Vientiane, soit 5 euros, et en « campagne » c’est un peu moins cher, mais tout de même 30000 kips (une fois négocié), et cela en basse saison. A savoir!
Néanmoins, j’adore le Laos! J’ai déjà eu un gros coup de coeur pour la Nouvelle-Zélande (après une longue réflexion, c’est pour l’instant le seul pays où j’aurai peut-être envie d’aller vivre), mais le Laos est aussi superbe. Les gens sont sympathiques, souriants, je n’ai plus ce sentiment qu’ils voient les touristes/voyageurs comme des porte-monnaie ambulants, le rythme de vie est très calme, et les paysages sont à tomber.
Après Vientiane, je suis allé à Luang Prabang (ancienne capitale, ville bien plus touristique de Vientiane, les prix avec!), où j’ai passé quelques jours aussi, dont certains à réfléchir sur la suite de mon trajet.
Et donc, suite à une longue réflexion, la consultation de pas mal de sites, de blogs, etc, j’ai décidé de changer quelques étapes.
Au lieu de partir du Laos vers le 20 Juin, pour ensuite passer 8 jours à Hong-Kong, une vingtaine en Mongolie puis une dizaine en Russie, j’ai un peu simplifié le trajet.
Je vais donc rester au Laos jusqu’au 27 Juin (date limite de mon visa), pour ensuite retourner à Bangkok d’où je prendrais un avion pour la Mongolie, où je resterai aussi un mois, pour ensuite revenir en France.
Niveau budget, contrairement à ce que l’on pourrait penser, je ne fais pas énormément d’économies, car l’avion coûte cher, mais j’ai surtout bien plus de temps pour le Laos et la Mongolie, pour laquelle je sens que je vais avoir un coup de coeur aussi d’après les nombreuses photos que j’ai vu.
Je vais quitter Nong Khiaw où je suis actuellement pour aller un peu plus au nord, à une heure de bateau puis une ou deux de marche, pour un village appelé Ban Na. Nong Khiaw étant la dernière étape où j’ai un accès Internet, c’est pour ça que j’ai rédigé ce petit billet en attendant de vous envoyer des compte-rendus plus complets.
Enfin, pour vous aider à comprendre aussi pourquoi j’ai du mal à tenir mon blog à la page par rapport à mon voyage, je vous conseille la lecture de ce billet « Bloguer et voyager, des intentions à la réalité » qui explique bien quelles sont les difficultés rencontrées en voyage (et si vous lisez les commentaires, vous en saurez même un peu plus ;-)).