Laos, pays coup de coeur pour ma part! Des gens accueillants, un tourisme de masse (un peu) moins présent qu’en Thaïlande, des paysages somptueux sont quelques points parmi tant d’autres qui ont fait de mon séjour une expérience inoubliable. Plusieurs moments avec des enfants de villages ont été magiques.

Dans le cas de la photo ci-dessous, j’étais dans le village Ban Na, au nord du Laos, à une heure de marche (plus ou moins rapide selon le chemin, collines ou rizières) de Muang Ngoi Neua, où je suis resté une petite semaine. Dans ce village où nous étions seulement deux étrangers à rester dormir (un autre français étant arrivé la veille), j’ai pris le temps de prendre le temps. Je me suis promené dans le village et ait fait connaissance avec les gens, même s’ils ne parlent pas anglais, un « sabaïdi » avec un sourire permet de nouer le contact. Nous avons sympathisé avec un des fils des propriétaires de la « guesthouse » (comprendre 4 chambres en bambous, d’un confort très sommaire mais très attachant au final!) qui nous servait du Lao Lao à n’en plus finir (alcool de riz avec un degré d’alcool à faire éclater un éthylomètre à dix kilomètres) et nous emmenait voir les environs.

Lors de mes promenades dans le village, je regardais les enfants jouer avec les moyens du bord: des cailloux, des cerceaux en bambous, un jouet sculpté en bois, et après être resté à les regarder ils m’ont demandé de les prendre en photo.

Et voilà que les enfants prennent la pose, 4, puis 5, et encore plus, à rigoler de se voir sur l’appareil photo, et à vouloir des portraits de chacun. Je m’absente quelques minutes le temps d’aller chercher un autre objectif (le 35mm est un « must-have » pour les photos d’enfants, de mon point de vue!) et ils s’amusent encore plus, ça devient presque difficile de les prendre en photo tellement ils gigotent et se chamaillent pour taper la pose.

Et parmi les nombreuses photos, il y a celle-ci qui me plait beaucoup. On peut voir ainsi le mur d’une maison derrière, ainsi que le sol en terre qui constitue la « route principale »,  mais aussi l’intérieur de nombreuses maisons et ce petit garçon, un des plus calmes de la bande, vêtu d’un simple tee-shirt.

(Cliquer sur l’image pour obtenir la version « HD »)