Archives pour la catégorie Bahreïn

Visites de Bahreïn

Plutôt que de faire un compte-rendu journalier, trop personnel au final, je vais vous raconter certains évènements, activités ou visites qui m’ont plu, ou qui sortaient de l’ordinaire.
Et pour commencer, je vais continuer de vous raconter mes « aventures » à Bahreïn.
Comme vous l’avez vu en photo, j’ai visité la mosquée « Al Fateh », la plus grande de Bahreïn.

Lire le reste de cet article »

2012/01/07 – Bahreïn

Visite d’Isah Shaik Isa House avec le climatiseur naturel, ancienne demeure du roi. Vue rapide de la mosquée à côté. Il y a des points d’eau à l’extérieur chaque mosquée (ou presque), pour des raisons dont je ne suis plus sûr donc je laisse ma guide compléter ce point 😉

Souk de Muharraq fermé donc on va voir directement le fort d’Arad, où le passage par une passerelle réveille mon vertige… Puis retour sur Manama pour manger.
Déjeuner au resto Tarbouche, un libanais, nous sommes les derniers clients car il est déjà tard (15h).
Ensuite, visite dans Manama, ballade dans les rues pour tomber sur un maytam, mais fermé et l’homme à côté ne semble pas enclin à ouvrir. Un habitant du quartier qui passait vient à notre rencontre et après discussion avec « le gardien » il nous ouvre le maytam! Richement décoré, beaucoup de tentures.
Petites courses avant la soirée avec des amis (dont 2 Français et Hannah) et vue des photos de leur voyage à Oman, ça donne envie!

Pour voir l’album photo, c’est par ici: Album photo

2012/01/09 Vue de l’appartement

2012/01/09 Vue de l'appartement (Bahreïn)

2012/01/08 – Al Fateh

2012/01/08 Vue intérieure de la mosquée Al Fateh (Bahreïn)

2012/01/07 – Porte sculptée

2012/01/06 – Plats

Le premier jour du reste de ma vie

Ayé, c’est l’heure du grand départ, pas mal choses à finir, mais plus trop le temps, il est quasi 17H30, l’heure de partir à l’aéroport. Alors qu’il a fait un temps de chien toute la journée, il ne pleut pas une goutte sur le chemin et nous n’avons presque pas de bouchons, donc sommes à l’aéroport en moins d’une heure, tant mieux! Courir après l’avion n’a jamais été mon truc.

Dans la voiture, Emilien m’appelle pour me dire qu’il va passer me voir, petite surprise de départ très sympa!
A l’aéroport, je réarrange mes sacs, car j’ai un gros sac à dos, un petit et un sac « vieux campeur » où j’ai mis un peu de lecture et des BN 🙂 Au final, pour gagner de la place, je mets mes baskets dans le sac et garde mes chaussures de rando aux pieds.


A l’enregistrement, il y a une file assez imposante qui fait que même Emilien passe à côté sans nous voir, et on m’annonce qu’il faut directement aller à la sécurité pour me préparer à embarquer, deux heures avant… Eh bien ça attendra un peu! Pause sandwich (pas terrible, mais bon, c’est l’aéroport…) vite faite, pour les derniers « au-revoir » avant le départ.

Un pas dans l’escalator, deux pas, ça y est, je suis parti dans mon voyage! Je profiterai de passer par la plateforme du dessus pour faire un dernier coucou avant d’aller passer les contrôles de sécurité.

Je n’ose pas la photo des souvenirs de vacances qui resteront à Paris: il y a plusieurs couteaux « suisses » avec marqué ou gravé « Paris » dessus, mais qui seront détruits au final, pour les raisons de sécurité que tout le monde connait. J’avais pensé à mettre mon leatherman dans mon gros sac, j’espère que je garderai cette habitude!
Une fois dans l’avion, c’est une place au fond de l’avion au milieu qui m’attend… mais c’est au final supportable (et il n’y a pas tant de temps d’avion que ça, 5h20), et il y a des écrans individuels donc ça fait passer le temps (Real steel étant un film divertissant au passage). Mais regarder un film dans l’avion n’aide pas trop pour dormir et malgré mes 3 heures de sommeil la nuit d’avant, je n’arrive pas à m’endormir, ou du moins pas longtemps.
L’arrivée à Doha n’est pas trop fraiche, je supporte le pull en me souvenant de la température de Paris, il fait déjà bon ici à 5h30! Mais mon avion est à 8h10 donc je tente de dormir péniblement…

Pour ensuite aller m’installer contre un mur et profiter de mon oreiller gonflable (la super idée!) qui devient dès lors mon meilleur compagnon des attentes aux aéroports. Par contre, le vibreur de mon téléphone n’est pas terrible et donc ne me permet pas de me réveiller, donc ça sera toujours réveil avec la (super) sonnerie du téléphone.
A l’embarquement, ils appellent toujours les personnes du vol précédent, sensé décoller à 7h25 alors qu’il est plutôt 7h40… Je découvre alors les retards « classiques » des avions dans le Golfe. Au final, nous attendons encore un bon moment sur la piste et je décolle après l’heure à laquelle je suis sensé arriver à Bahreïn, nickel! Mais le voyage se passe bien: je m’endors peu après le décollage et me réveille à cause des pneus qui touchent la piste.
A l’arrivée, heureusement que j’ai pris un billet de 20€ avant de partir car il faut payer le visa et je n’y avais pas pensé. Donc je passe voir le douanier, qui me demande des Dinars Bahrinis, que je n’ai donc pas. Après avoir changé mes 20€ pour 10 BHD, je peux retenter de passer la douane. Il faut remplir une fiche, mais comme je n’ai pas l’adresse de Naouel (heureusement j’ai son numéro) il me dicte un quartier: Juffair, quartier où se trouvent de nombreux hôtels, même si ce n’est pas celui où j’irai.

Naouel m’attend depuis une heure environ, normal vu le retard pris sur le second vol… Nous allons chercher la voiture de location et je suis surclassé… en Logan :-)! Facile à conduire (boite auto), propre, mais avec la porte qui ne ferme plus correctement (je verrai à la fin qu’une vis de la gâche était pas serrée) et pas de produit lave-vitre (ce qui me vaudra des belles traces le dernier jour, normal dans un pays avec plein de sable et peu de produit lave-vitre: ça mouille tout mais nettoie rien… et faut faire avec).
Nous réussissons à arriver à l’appart sans problème, avec mon super GPS qui arrive à me guider sans trop se tromper ;-). Après un petit déjeuner copieux et parfumé (un bon café « turc » avec de la fleur d’oranger notamment) et s’être posés, Hannah, une amie de Naouel arrive. Véritable melting-pot de cultures, connaissant Bahreïn comme sa poche, elle contribuera avec Naouel à rendre ce premier voyage inoubliable! Et pour commencer les visites, nous allons dans un restaurant Yéménite, où nous nous installons parterre (il y a quand même de la moquette et une « nappe » en plastique, pour ceux qui ne connaissent pas), à discuter et manger les supers plats commandés (beaucoup de riz, du poulet, de l’agneau, et leur accompagnement). Tout ça pour quelques Bidies (BD prononcé à l’anglaise) soit entre 5 et 10 euros.

Et en guise de dessert, Hannah nous guide jusqu’à une petite boutique de vente de thé à emporter, (thé sucré avec du lait), parfumé et très bon, mais par contre très chaud!
Ensuite, direction le désert, puisque nous ne sommes pas loin. Sur le chemin, nous traversons un attroupement de voitures et de personnes (que des hommes à première vue) qui s’amusent en faisant des burns, du 4×4 dans les dunes, ou des wheeling en quad. Pas super rassurés par toute cette foule autour de la voiture, je traverse assez rapidement pour ensuite aller rejoindre un parking situé à quelques kilomètres de là, ou un ami d’Hannah va venir nous chercher pour faire du 4×4 dans le sable et grimper sur les dunes. Le temps qu’il arrive, nous profitons du décor et c’est parti! Dans un 4×4 très confortable, avec un moteur qui ronronne et bourré de chevaux, on passe en travers de quelques dunes et nous amusons bien, pour aller observer, du haut d’une dune, l’attroupement qu’il y avait.

Ensuite, on ne passe pas par 4 chemins et allons directement sur une dune juste à côté mais bien plus haute, afin de voir la scène dans son ensemble. L’ami d’Hannah vivant au Quatar, ce genre d’exercice est passé avec brio, les dunes d’ici étant de la rigolade d’après ses dires!
Une fois placés en hauteur, nous observons la scène, avec des 4×4 qui roulent un peu n’importe comment sur les dunes, et une voiture qui fait des burns en forme de 8 avec une foule compacte autour, qui réagit au moindre risque en s’éloignant, un peu, de la voiture le temps qu’elle glisse devant eux, pour se rapprocher de suite…


Et pendant ce temps, un homme recule à côté de notre 4×4 et lui rentre dedans. J’aurai tout vu cette première journée! Malgré la belle bosse à l’envers du 4×4, l’ami d’Hannah reste très zen. Il s’ensuivra pas mal de discussions, calmes, entre eux. Mais au moment de partir pour aller au commissariat, le 4×4 fautif ne démarre plus… D’un autre côté, les cosses de la batterie ne sont pas vissées sur les bornes, et font donc des étincelles à chaque coup de démarreur, il n’y a pas de filtre à air, bref, la voiture ne semble pas en super état, et son propriétaire ne se ballade qu’avec 2 Bidis sur lui donc ne doit vraiment pas avoir d’argent, ce qui explique qu’il soit embêté pour payer plusieurs centaines de Bidis pour le pare-choc, et ce qui est un peu triste car s’il a peu de moyens, il risque de galérer pour rembourser le pare-choc…


Au final, après pas mal de bricolage, son 4×4 démarrera en le tirant avec un autre 4×4 et une corde (et ils manqueront de se rentrer dedans…). Ensuite, il doit nous suivre à notre parking pour que nous récupérions la voiture, mais roule comme un fou…
Nous repartons de notre côté, en apprenant en route que le discours à encore changé, comme par hasard depuis que nous ne sommes plus là… mais j’ai pris des photos, « réflexe français » me dit-on ;-).
Sacrée journée pour débuter mon voyage!
Et pour finir, un dîner à un resto Thaï dans un cadre super sympa, très bon, entre amis, que demander de plus!

Nouvelles de Bahreïn

Ayé, je suis à Bahreïn, depuis le 6 janvier au matin.

C’est le début de mon voyage, et j’ai l’impression que les quelques premiers jours passés ici ont plutôt été une semaine!

J’ai eu un accueil très chaleureux, mangé local, été dans le désert et monté les dunes en 4×4, assisté à un accrochage de 4×4, visité une mosquée, assisté à l’appel à la prière et la prière, visité des musées pour comprendre l’histoire de Bahreïn, vu des Corans vieux de plusieurs siècles, visité un souk, …

C’est un avant goût d’un article à venir, mais le temps passe si vite ici que je ne l’ai pas eu pour décrire ces journées si remplies, annonciatrices d’un bon voyage qui commence par beaucoup de souvenirs!

Mais ce n’est qu’un prélude, car je suis en très bonne compagnie et donc c’est le premier saut avant le grand bain: je pars pour Oman le 11 au petit matin (1h55, heure locale) pour une durée de … plusieurs jours jusqu’à ce que je trouve un billet pas trop cher pour la Nouvelle-Zélande 😉

 

J’avais dit que j’enverrais un article complet aujourd’hui, mais entre les visites, les nouvelles à la famille etc, je n’ai le temps que de faire ce premier article « flash » pour revenir demain dans la journée avec un vrai article, complet cette fois (avec des photos!).

Très bonne journée/soirée à tous!