Articles Tsunami

Alertes au tsunami

 

Hé oui, je suis à Penang depuis hier (le 10/04/2012) où j’ai appris en fin d’après-midi (aujourd’hui) qu’il y avait un tsunami près de Sumatra (l’île Indonésienne), dont le message d’Ariane (un service de l’état pour les Français à l’étranger, au cas où…), indiquait (de tête, car je n’ai pas eu le message directement): « Risque de tsunami dans l’océan Indien, au large de Sumatra, EVACUEZ LES COTES ». Puis un autre message « Rassurez vos proches »… Ca tombe bien, on était sur le chemin pour monter sur LA colline de Penang, à 800m de haut, ça devrait aller!

2012-04-11-Blog-Article_HQ-Tsunami-01

 

Après des nouvelles en direct au téléphone, pour essayer d’en savoir plus, nous avons appris qu’une vague de 17cm serait prévue,  que l’épicentre se trouverait au large de Sumatra, et que Banda Aceh serait la ville la plus touchée. Au final, ici même à Penang, on entend le mot « tsunami » à gauche, à droite, en partie à demi-mot et il n’y a aucun affolement.

Il y a même un Malaisien qui nous propose de faire un tour avec sa petite voiture de golf une fois en haut de Penang Hill (ce qu’on refuse, on a des jambes!) puis nous dit « don’t go to the seaside, because of the tsunami. Enjoy your stay! » (qui se traduit par: « n’allez pas sur la cote/la plage à cause du tsunami. Profitez bien de votre voyage! »). Bon, il n’a pas l’air affolé donc ça ne doit pas être très grave.

Malheureusement, comme la plupart du temps lors d’évènements « importants », on entend différentes versions (ayant « vécu » AZF, c’est impressionnant de voir que chaque personne a sa version des faits, et lorsqu’on est « dedans », avoir une info fiable n’est pas chose facile…), et on ne sait pas trop à quoi s’attendre.

Bon, bonne nouvelle, à Penang il y a un accès Internet gratuit (une fois qu’on rentre le bon numéro IC pour s’enregistrer, contrôlé par Javascript… dommage, un peu trop simple!) et donc je me retrouve à consulter les dernières nouvelles locales sur le tsunami et ses conséquences probables: « pani problème! »; Quelques hôtels près de la cote sont en alerte, mais rien de grave, simplement ne pas aller sur la plage ce soir.

2010-11-15-Blog-Article_HQ-Tsunami-02

Donc au final, nous rentrerons tranquillement à l’auberge de jeunesse, et rien de spécial ne se passera dans la soirée ou la nuit, à part en discuter un peu et regarder les infos.

2012-04-12-Blog-Article_HQ-Tsunami-03